Accueil A la une Affaire Navalny : la France dénonce un «acte criminel» et appelle à...

Affaire Navalny : la France dénonce un «acte criminel» et appelle à une «enquête transparente»

La France a dénoncé ce mardi 25 août l’ « acte criminel » perpétré à l’encontre de l’opposant russe Alexeï Navalny, victime d’un empoisonnement, selon l’Allemagne, et a réclamé aux autorités russes une « enquête rapide et transparente », a indiqué le Quai d’Orsay.

« La France exprime sa profonde préoccupation devant cet acte criminel perpétré à l’encontre d’un acteur majeur de la vie politique russe », a déclaré ce mardi 25 août dans un communiqué le ministère, jugeant « indispensable que les autorités russes diligentent une enquête rapide et transparente qui permette d’établir les circonstances dans lesquelles cet acte a été commis ».

Paris estime que « les responsables de cet acte devront être identifiés et traduits devant la justice » et réitère sa volonté d’apporter à l’opposant ainsi qu’à ses proches son « appui dans ces circonstances difficiles ».

Peu avant, le Kremlin avait jugé hâtives les conclusions des médecins allemands ayant conclu à l’empoisonnement d’Alexeï Navalny.

Paris et Berlin au diapason

La position de Quai d’Orsay rejoint celle de la diplomatie allemande. Plus tôt, la chancelière Angela Merkel avait appelé la Russie, par communiqué, « à résoudre de manière urgente cette affaire jusque dans les moindres détails et en pleine transparence ».

Même son de cloche du côté des instances européennes, avec la demande de Josep Borrell, le chef de la diplomatie de l’Union européenne (UE), d’une « enquête indépendante et transparente » sur ce qui « semble être une atteinte à la vie de M. Navalny ».

De son côté, l’ambassade américaine à Moscou a également appelé les autorités russes à mener une « enquête immédiate » sur l’empoisonnement présumé de l’opposant. L’ambassadeur américain à Moscou, John Sullivan, cité sur Twitter par sa porte-parole Rebecca Ross, a aussi appelé à « tenir pour responsables les parties qui sont à l’origine de cet acte ».

L’opposant restait mardi en coma artificiel, dans un état grave, même si sa vie n’est pas en danger. Les médecins de l’hôpital de la Charité de Berlin se sont refusés à tout pronostic quant à l’évolution de son état de santé.

(Avec AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus Populaire

Résultats présidentielle en Guinée : Dix partis politiques en lice pour cette élection, dénoncent la CENI et appellent les citoyens à la retenue

Dix formations politiques, à l'absence du ( RPG arc-en-ciel et l'UFDG ) candidates à la course présidentielle du dimanche dernier, réunis en collectif, ont...

Présidentielle en Guinée : Alpha CONDE réélu dès le 1er tour avec 59, 49% des voix contre Cellou Dalein DIALLO, 33, 50%

Comme prévu, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), vient de rendre public les résultats globaux provisoires du scrutin présidentiel du 18 octobre dernier au...

Scrutin du 18 octobre dernier en Guinée : les résultats complets en fin disponible demain samedi à 11 h au palais du peuple

Impatiemment attendus, les résultats complets provisoires de l'élection présidentielle du 18 octobre dernier en République de Guinée, seront en fin disponibles dans la matinée...

Sonfonia/violences post-électorales : les rails démantelés, le train Fria mis aux arrêts par des jeunes manifestants 

C’est inédit le film qui joue à l’instant à Sonfonia, en haute banlieue de Conakry. Des manifestants résistent devant des agents de maintien d’ordre....

Recent Comments