Accueil Economie Economie : NOTE SUR L'ÉMERGENCE (Par Mohamed CAMARA Consultant Économiste)

Economie : NOTE SUR L’ÉMERGENCE (Par Mohamed CAMARA Consultant Économiste)

{Le but de toute nation est d’accéder au stade du développement intégral et de permettre à chacun de ces citoyens de vivre la vie qui a de la valeur à ses yeux} Amartya Sen

Définition : l’émergence est un processus de transformation économique et institutionnelle de pays à revenus intermédiaires qui se traduit par une forte croissance économique et une participation accrue aux courants d’échanges mondiaux. Ou encore, l’émergence économique est une notion intrinsèquement dynamique : elle est avant tout un processus, qui se traduit par une progression significative le long de deux dimensions qui nous semblent principales, mais non exclusives : le revenu et les échanges extérieurs. Ainsi, pourraient être considérés comme pays émergents  « les pays en développement qui constituent des pôles d’attraction des investissements (nationaux et étrangers), qui diversifient et accélèrent, durablement et harmonieusement, leur croissance économique et qui s’intègrent avec succès dans l’économie mondiale grâce à leurs capacités d’exportation ».

Quels sont les pays africains les plus poches de l’émergence économique?

Deux grands cabinets se sont penchés sur cette thématique : il s’agit de L’Observatoire pour l’émergence en Afrique OBEMA et lÉMERGENCE CONSULTING du Professeur Moubarack LO:

L’Observatoire pour l’émergence en Afrique (OBEMA), un think-tank d’experts africains, a  donné une réponse dans son «Index de l’émergence en Afrique» qui couvre les 54 pays du continent. Dans ce lot, 37 pays ont initié des développements stratégiques visant à se mettre dans l’orbite de l’émergence. Pêle-mêle, on peut citer la Vision 2040 de la GUINÉE,  le Plan Sénégal Emergent, Gabon Emergent,

Il s’agit de la mise en place de plans stratégiques de transformation économique dont les objectifs visent à passer un nouveau cap, comme dans les pays asiatiques, considérés comme des modèles du genre.

Selon  Mamoudou Gazibo et Olivier Mbabia de l’OBEMA: «l’index de l’émergence en Afrique a pour ambition de proposer une vision aussi proche que possible de la réalité vécue par des millions d’Africains, afin de guider au mieux les dynamiques de transformation qui forgeront les économies africaines de demain». Cet indice se base sur des critères universels en matière de développement tout en prenant en compte les spécificités des économies africaines. Ainsi, les auteurs du rapport définissent l’émergence comme «un processus de transformation économique soutenue qui se traduit par des performances aux plans social et humain et qui prend place dans un contexte politique et institutionnel stable susceptible d’en assurer la soutenabilité». ( Les graphiques)

CAS SPÉCIFIQUE DE LA GUINÉE suivant les travaux de Moubarack LO Directeur Général du Cabinet Émergence et Chercheur associé à l’université Gaston Berger du Sénégal:

LO et son équipe ont mis en place un indice synthétique ( le revenu, la croissance et l’intégration avec les mêmes poids soit 1/3) pour mesurer l’émergence des pays du tiers monde. Indice synthétique de l’émergence Economique ISEME selon les critères de l’OCDE.

Nous en proposons ici une application pratique du cas de la Guinée :

– Critère:  « revenu intermédiaire » : l’évaluation du revenu par habitant est réalisée en parités de pouvoir d’achat ( PIB par habitant en PPA compris entre 10 et 75 % de la moyenne de l’UE ou OCDE) soit un PIB/hab en PPA  compris entre 3000$ et 24000$ : La GUINÉE a un PIB/hab en PPA de 2242 $ en 2019 donc ne rempli pas ce critère malgré des progrè ( 1542 $ en 2010 à 2242 $ en 2017 ) shttps://atlasocio.com/classements/economie/pib/classement-etats-par-produit-interieur-brut-par-habitant-parite-pouvoir-achat-monde.php

– Critère 2: « croissance économique » : la croissance cumulée durant la période est supérieure  à celle de l’UE ou OCDE ou USA :La taux de croissance en Guinée est en forte hausse sur la décennie malgré EBOLA et COVID ( 7% en moyenne) ce qui a permis  au  pays de plus que doubler son produit intérieur brut PIB [ passant de 5 milliards $ en 2009  à 11 milliards de dollars américains en 2020 ( première estimation).] Le pays satisfait amplement ce critère.

– Critère 3 : « ouverture et transformations institutionnelles ». le statut du pays par rapport à l’OMC, le niveau des droits de douanes, la croissance du commerce extérieur et des IDE entrants :Les investissements directs étrangers dans notre pays sont essentiellement concentrés dans le secteur minier ( plus de 10 milliards de dollars sont en cours d’investissement et le simandou pour plus de 15$ milliards est un salut pour le pays)   et le secteur énergétique ( les barrages hydroélectriques KALETA SOUAPITI AMARIA KOUKOUTAMBA …dans un schéma de partenariat public-privé sont de l’ordre 3 milliards de dollars américains)

Quant aux exportations, c’est les matières premières minière pour près de 90% Près de 600 000 milliards Francs guinéens en valeur FAB tiré par la bauxite. Le pays est en passe de devenir le deuxième exportateur mondial ( source ANNUAIRE STATISTIQUES MINISTÈRE DU COMMERCE 2018)

Au vu des performances actuelles de l’économie guinéenne, l’émergence est possible sous certaines conditions:

– Améliorer la gouvernance pour des réformes qualitatives: un pays émergent ne se décrète pas, le monde entier nous observe, il devra constater que nous avons changer et voudra venir mettre son argent chez nous. Chose que nous constaterons quand les firmes étrangères voudront délocalisées tout ou partie de leur production en nous insérant dans la chaîne de valeur mondiale.

– Qualifier le capital humain : L’homme est l’alpha et l’oméga du développement, ( une population bien éduquée, bien nourrie et en bonne santé) [ ce sera l’objet du prochain article]

 

Par Mohamed CAMARA Consultant Économiste Fondateur du Cabinet Conseil MOCAM CONSULTING

 

 

 

 

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus Populaire

Crise sanitaire : après la grogne des étudiants, Alpha Condé décide d’alléger certaines mesures

On le dit souvent, "il (le chef de l'état) ne comprend que le langage de la rue", parlant ainsi d'Alpha Condé et apparemment ceux...

Campagne électorale / Covid-19 : le Gouvernement  s’engage à investir  6 milliards 772 millions GNF pour des mesures barrières pendent cette période (Communiqué)

Le Gouvernement annonce des directives à l’effet d’encadrer la période de campagne électorale en lien avec le contexte de Covid-19. C’est dans le cadre...

Arrestations d’étudiants à Conakry : l’A-SEG exige, sans condition, la libération des étudiants arrêtés

Déclaration N°005/A-SEG/CA/2020 PORTANT DENONCIATION DES REPRESSIONS ET ARRESTATIONS D’ETUDIANTS Suite à un regroupement pacifique et non violent des étudiants dans les universités de Gamal Abdel NASSER...

Sékou koundouno  » A partir du 29 septembre 2020 , c’est une pandémie de manifestations qui va Commencer

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) a appelé à une série de manifestations à partir du 29 septembre pour exiger...

Recent Comments