Accueil A la une Escroquerie : fin de parcours pour un "journaliste" qui a usurpé l'identité...

Escroquerie : fin de parcours pour un « journaliste » qui a usurpé l’identité d’Antoine Kourouma pour extorquer de l’argent à des personnalités

C’est une pratique devenue courante en Guinée, et cette fois, le grapin a été mis sur un jeune dont la spécialité est d’utiliser l’identité des journalistes pour obtenir de l’argent. 

Antoine Kourouma, journaliste au groupe HADAFO médias et administrateur général du site guineepanorama.com a été la dernière cible de celui que tous conviennent d’appeler escroc. La rédaction du site d’information guineepnorama.com est entrée en contact avec la victime qui revient sur les faits :

« Au mois de mars dernier, le chargé de communication de la Pharmacie centrale de Guinée m’a appelé, au téléphone, pour me signifier qu’un type avait appelé son patron en se faisant passer pour moi, Antoine Kourouma. Il m’a fait parvenir son numéro, pour que je vérifie. J’ai appelé le numéro, sans réponse. Finalement, je lui ai laissé un message, en le menaçant de porter plainte s’il ne se déclarait pas. Il a réagit par texto en me disant qu’il reconnait les faits et qu’il regrette son acte. Je lui ai promis de ne pas sévir, à condition qu’il vienne me rencontrer à mon bureau. Il a répondu par l’affirmative et après je n’ai plus eu de ses nouvelles. Il a mis mon numéro sur renvoi et sur le contact de son épouse. 

A l’époque, je n’ai pas voulu aller loin, parce que, pour moi, ce sont des choses qui arrivent surtout quand on est une personne publique, on est sujet de méchanceté souvent. J’ai décidé de tourner la page, ce qui ne fallait pas, apparemment. A ma grande surprise, le 31 juillet dernier, c’est l’ancien Premier ministre, Kabinet Komara, qui m’appelle pour me dire qu’un certain Antoine Kourouma l’a appelé pour lui dire que son épouse est malade et qu’il a besoin d’argent pour ses soins. Puisqu’il avait mon contact et il reconnait ma voix, il n’est pas tombé dans le piège. Il a fait mine de jouer le jeu, en lui disant qu’il lui revenait. C’est alors qu’il m’a appelé pour me dire de trouver une solution. 

Cette fois ci, j’ai refusé d’appeler le numéro, pour ne pas l’alerter. Je suis allé à la direction de la police judiciaire le 03 Aout pour déposer une plainte contre X pour usurpation d’identité et escroquerie. ils m’ont promis de mettre tout en oeuvre pour le retrouver. C’est ainsi que ce samedi 29 Aout, l’agent en charge du dossier m’a appeler pour me signifier le propriétaire du téléphone à partir duquel ces différents actes ont été commis, a été repéré. Il m’a montré l’identité du propriétaire que je ne connaissait pas du tout. 

Ce dimanche, il a été interpelé au quartier Wanindara et conduit à la DPJ à Kaloum. Lors de son interrogatoire, il n’a pas eu de mal à reconnaitre les faits. Ce lundi, je l’ai rencontré et j’avais juste une question à lui poser, pourquoi moi ? il n’a pas pu répondre malheureusement. Lors de cet échange il a avoué que c’est lui qui avait appelé le chef comptable de la PCG et l’ancien premier ministre Kabinet Komara, en précisant qu’il était en manque d’argent. J’ai découvert qu’il s’appelle Ousmane Camara, un pseudo journaliste propriétaire d’un journal appelé « LA PRIORITE ». 

J’ai décidé d’appeler Alpha Abdoulaye Diallo, le président de l’AGEPI qui est venu sur les lieux, en compagnie de quelques membres de son bureau. Après vérification, ils ont découvert qu’il était bien recensé comme éditeur de presse, membre de l’AGEPI sous le nom d’Ousmane Gré Camara. on a même découvert que ce monsieur est un spécialiste, les enquêtes des agents ont révélé qu’il a appelé une dizaine de numéros des cadres à la BCRG, à l’ambassade du japon et bien d’autres. Vous voyez comment la presse est souvent salie ? C’est à cause de tels individus. Puisque mon image a pris un coup et ma crédibilité mise en cause auprès de certains cadres, je vais faire en sorte que son cas serve d’exemple pour tous ceux qui évoluent dans de telles pratiques ou ceux qui ont l’intention d’en faire un jour. » a conclu Antoine Kourouma, la victime qui se dit déçue.

Il sera présenté à la presse ce mercredi 02 Septembre à la direction générale de la police judiciaire à Kaloum à 9 heures.

 

La rédaction 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus Populaire

Kissidougou : un accident grave de la circulation fait au moins 11 morts (communiqué ministère de la sécurité)

Conakry, le 17 Septembre 2020 – Dans la soirée du mercredi 17 septembre 2020, un camion-remorque Renault immatriculé RC 5854 Q de transport mixte...

Election Présidentielle du 18 octobre prochain : l’ordre de passage des différents partis politiques dans les médias désormais connu (tirage au sort)

A la veille de l’élection Présidentielle du 18 octobre 2020, La Haute Autorité de Communication (HAC) a procédé à un tirage au sort, ce...

Anti 3eme mandat : une nouvelle manifestation annoncée par le FNDC

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a annoncé la reprise de ses manifestations visant à faire partir Alpha Condé du...

Crise sociopolitique : l’association « NE BRULE PAS MA MAISON » officialise ses activités après 3 ans d’existence

En république de Guinée, les crises sociopolitiques sont souvent émaillées de violences. Suite à ces impétuosités, beaucoup de mouvements ont vu le jour afin...

Recent Comments