Accueil A la une OBSERVATION INDÉPENDANTE DES EXAMENS NATIONAUX SESSION 2021 : Bilan provisoire de la...

OBSERVATION INDÉPENDANTE DES EXAMENS NATIONAUX SESSION 2021 : Bilan provisoire de la première journée du baccalauréat unique, session 2021

À l’occasion du lancement officiel des premières épreuves du baccalauréat unique ce jeudi 22 juillet 2021, l’Association Scolaire et Estudiantine de Guinée (A-SEG) a pris part à l’observation de cet examen, sur toute l’étendue du territoire national, à travers sa Commission D’observation Indépendante des Examens Nationaux (ICONE). En cette première journée, deux (2) épreuves ont été soumises aux candidats de toutes les options confondues, à savoir : Sciences Sociales (Français – Économie), Sciences Expérimentales (Biologie-Géologie – Mathématiques) et Sciences Mathématiques (Mathématiques – Économie).

La quintessence de notre constat de façon générale, est la suivante :

Au préalable, nos observateurs déployés dans les centres d’examens visités, ont constaté que les dispositions sanitaires et sécuritaires n’étaient pas au rendez-vous dans plusieurs centres de Conakry et de l’intérieur du pays, pas des kits de lavage des mains par endroit, et encore moins le port des bavettes. Ce constat a été fait dans les cendres d’examens, Kochiro Matsura d’Enta Fassa (DCE MATOTO) , Léopold Sédar Senghor de Lambagni (DCE RATOMA), EP Aviation.

Quant au plan disciplinaire, la sérénité a marqué l’esprit des candidats, car aucun cas d’indiscipline n’a été constaté dans les centres observés, tels que : Lycée Matam, Matoto 2, Lycée Donka, Lycée  Lambagni, dans la DPE de Forécariah, et au centre 28 septembre de Kindia, Facinet Béavogui de Tombolia, Manhattan Gandhi (DCE RATOMA) , Complexe Scolaire Ibrahim Bah de Sangoyah. Hors mis le Complexe Scolaire Billy École (DCE MATOTO) où les candidats ont été aperçus avec des cigarettes, qu’ils fumaient pendant la pause dans les couloirs des toilettes, et ces lieux d’aisances étaient devenus un espace de causerie des candidats pendant les premières épreuves.

Ensuite, à l’EP de Kamandou Koura (DCE MACENTA) , le calme régnait, les délégués défilaient aux alentours du centre et les agents de sécurité faisaient aussi preuve de responsabilité, même réalité dans la DPE de LOLA où les trois 3 centres observés n’ont pas dérogé à la règle, même constat dans la DPE de Dalaba.

Par ailleurs, malgré de multiples dénonciations faîtes et dispositions prises par les autorités éducatives pour freiner ces pratiques peu catholiques, certaines pratiques comme : le laxisme des surveillants et des délégués,  racket des candidats, ont été constatés par nos observateurs sur le terrain. L’usage des téléphones est encore en d’actualité. Nous sommes à pieds d’œuvre pour identifier les commanditaires.
En lien avec la fraude, certains candidats et surveillants, ont été selon nos observateurs éliminés dans la DPE de DUBREKA.

À croire nos informateurs,  il y aurait : « Plus d’une dizaine de candidats du complexe scolaire Billy École ont leur centre dans leur propre école, ce sont justes des meilleurs qui sont envoyés ailleurs, en plus ce sont le plus souvent leurs professeurs qui les surveillent », ont-ils laissé entendre.

Au centre Matoto 2, nous avons constaté la présence des candidats au-dehors, faute de photos sur leurs cartes et certains d’entre eux n’étaient même pas en possession de leurs cartes.

Quant à  au centre Nelson Mandela (DPE de Siguiri), un individu a été aperçu de ce côté introduisant des traités de sujets vers les latrines par le biais d’un tuyau, selon notre observateur qui était sur les lieux (images disponibles). Toujours dans la même DPE, contrairement aux autres centres, celui appelé Bintou Moussa DOUMBOUYA n’a connu la présence que d’un seul délégué, le second a plutôt brillé par son absence.

Dans la localité de Kindia, plus précisément à Caravansérail, au centre Groupe Scolaire Privé AKAF (Association Kalla et Fils), les candidats pendant la pause ont confié à notre observateur dans un entretien, la présence massive des smartphones dans les salles d’examen. Dans la DPE de Faranah, le dispositif fonctionnait bien au Collège Niger avant de connaître une dégradation vers 12H car, nos observateurs ont assisté a une véritable scène d’infiltration des traités par des enseignants regroupés autour de ce centre.

Du côté du collège Saïfoulaye Diallo (DCE de Matoto), aux environs de 12h nous avons aperçu un élève retardataire se trouvant hors de la cour de l’établissement, en complicité avec les agents de sécurité a pu gagner l’intérieur du centre.

Il est aussi à signaler qu’une nouvelle forme de fraude a vu le jour, c’est l’emballage des téléphones dans les papiers Aluminium, pour que ceux-ci ne soient pas détectables par les détecteurs de métaux. Nous déplorerons l’insuffisance des détecteurs de métaux qui ne sont pas présents dans tous les centres d’examens alors que le MEN-A a annoncé la disponibilité effective de 2 000  appareils détecteurs.

Un autre aspect à déplorer, c’est la circulation des sujets et le traitement des épreuves de toutes les options confondues dans les groupes de conversation WhatsApp et Messenger, où beaucoup de candidats avaient reçu des sujets traités dans leur salle d’examen, en complicité avec les surveillants. Nous avons d’ailleurs réussi à découvrir et infiltrer des plate-formes de traité des sujets. Il est à noter sur ce point que la plupart des surveillants et des délégués sont complices des candidats fraudeurs et des promoteurs d’écoles privées et d’autres par contre se soucient moins du respect des consignes édictées par le ministère de tutelle. Ces agissements peu catholiques sont à dénoncer et punir, ils ne contribuent qu’à affaiblir la qualité de notre système d’enseignement que nous savons déjà en difficulté.

Pour clore, il est à mentionner que ce bilan n’est pas exhaustif, les rapports des autres journées, prendront en compte d’autres aspects non cités ou en cours de vérification.

Nous, la Commission D’observation Indépendante des Examens Nationaux , restons vigilants sur le terrain et interpellons les autorités, à corriger  imminemment ces irrégularités citées ci-haut. Nous recommandons vivement le brouillage des réseaux sociaux, sinon, les prochaines journées risquent de déborder.

Conakry, le 22 juillet 2021

Président

Kabinet Keïta

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus Populaire

Gouvernement : Aboubacar Sidiki Camara nommé Ministre délégué à la présidence en charge de la défense nationale

Les nominations au sein du gouvernement de transition ont débutéce jeudi. Le Général à la retraite Aboubacar Sidiki Camara (Idi Amin), jusque-là ambassadeur de...

Gouvernement : le président de la transition procède à la nomination de 3 ministre

 Le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya a procédé, ce jeudi 21 Octobre 2021, à la nomination de trois membres du gouvernement...

Matoto: les premières heures de la rentrée scolaire 2021-2022

  Annoncé depuis quelques semaines, les cours ont repris ce jeudi 21 octobre 2021 sur toute l'étendue du territoire national.  A Tanènè marché dans la...

LONAGUI: les travailleurs vent debout contre la directrice

A travers une note adressée à la Directrice Générale, les travailleurs de Lotterie Nationale de Guinée ( LONAGUI), ont réclamé leur droit élémentaire, conformément...

Recent Comments