Accueil A la une Syli national : Seydouba Soumah "Konkolet" accusé d'avoir inventé une blessure s'en...

Syli national : Seydouba Soumah « Konkolet » accusé d’avoir inventé une blessure s’en prend au site Foot224

Il s’agit d’un conflit désormais ouvert entre l’international guinéen, Seydouba Soumah alias Konkolet et le site d’information sportif www.Foot224.com

Voici les faits ci-dessous relatés par nos confrères

Que s’est-il passé ?

Après avoir en effet disputé le 3e tour préliminaire de la ligue europa jeudi, l’attaquant du Partizan a informé Didier Six et son staff qu’il était blessé et ne pouvait donc pas participer au prochain regroupement du Syli. C’est Aly Touré, team manager de l’équipe A de Guinée, qui l’a d’ailleurs annoncé sur les antennes de CIS Médias. Ibrahima Camara a été directement appelé pour le remplacer. Très malheureusement, la vérité déguisée en mensonge finira par éclater quatre jours plus tard.

Ce lundi, en marge de la 9e journée de championnat, Seydouba est titulaire en championnat face à Backa Palanka. Il participe au succès 2-1 des siens en délivrant une passe décisive et en provoquant le second but inscrit sur un csc. Le « blessé » aurait-il, par une découverte qui révolutionne la médecine, guéri en quatre jours ?

L’attitude de l’ancien joueur du Slovan Bratislava a mis le sélectionneur national dans tous ses états à en croire le communiqué publié par la Féguifoot lundi soir. L’instance guinéenne a dénoncé l’invention d’une fausse blessure par Konkolet dont l’histoire avec le Syli est sur le point de se conjuguer au passé.

Ce travail effectué par le site n’a pas du tout plu au joueur qui l’a fait savoir de la plus mauvaise des manières, à travers la messagerie Instagram du site.

« Vous êtes tous de la merde »

Sans surprise, symbole de la mentalité d’un joueur qui n’a jamais eu bonne presse au sein du Syli et dans une plus grande mesure, dans le giron du football guinéen, une pluie de messages atterrissent dans la messagerie de FOOT224 sur instagram. Là, le joueur fait étalage de toute sa classe dans l’insolence. Il envoie d’abord balader toute personne croyant qu’une sanction l’ébranlerait. « Sanction même c’est petit. Je vous encu** vous tous. Vous pensez vraiment que c’est l’équipe nationale qui peut me donner ma vie ? Mdr. Vous êtes tous de la merde » insulte-t-il.

Choqués par ces propos scandaleux, nous lui demandons la raison qui motive un tel acte. Il renchérit en ces termes : « Parce que vous êtes tous de la merde. C’est seulement ce que vous connaissez. Salir le nom des joueurs. Vous n’êtes même pas au courant si je suis blessé ou pas et vous mettez du n’importe quoi. Vous ne pouvez pas me salir. Je vous répondrai sur mon compte »

En réaction à ce comportement déplacé du joueur du Partizan de Belgrad, la rédaction du site Foot224.com a fait part de son indignation à travers un écrit assez piquant.

L’indignation de FOOT224

Mais dans le fond, qu’a donc fait FOOT224 ? Nous avons en réalité publié deux articles. Le premier pour parler de sa performance face à Backa Palanka. Le second concerne le communiqué publié par la FGF. A chaque fois, et comme c’est d’ailleurs de rigueur chez nous, en ne présentant que les faits. Des faits qui nous sont sacrés.

Nous déplorons ainsi l’attitude déplacée d’un joueur pourtant coutumier des faits. Seydouba n’ayant jamais joué dans un top championnat européen depuis le début de sa carrière (Slovaquie, Autriche et Israel) ne sait malheureusement pas ce qu’est le très haut niveau (et ses exigences). Il a d’ailleurs toujours eu du mal à avoir un comportement exemplaire. En guise de rappel, c’est lui qui, au sortir d’une humiliation (1-4) en 2017 face à la Tunisie, était allé faire la fête en s’affichant dans le snap de filles, chicha à la bouche. En équipe nationale, son attitude au Rwanda a également alimenté la controverse sous Paul Put. Il aurait ce jour refusé d’entrer en jeu à la place d’un Naby Kéita blessé, avant de finalement changer d’avis sous la pression du staff technique.

En affirmant ceci : « Vous pensez vraiment que c’est l’équipe nationale qui peut me donner ma vie ? », Konkolet fait clairement savoir qu’il n’a jamais compris le poids que revêt la vareuse rouge-jaune-vert qu’il porte en sélection ou qu’il a porté. Pour lui, et malheureusement la plupart des jeunes guinéens, c’est et ça sera visiblement toujours une question d’argent. Ignorant ainsi de manière systématique le privilège que c’est de jouer pour sa nation. Mais finalement, lui et tous ses semblables ne sont animés que par des intérêts égoïstes.

Le Partizan, la FGF et Didier Six apprécieront l’attitude du joueur. En ce qui concerne FOOT224, c’est la confirmation de ce que Seydouba aura en réalité toujours été : un petit footballeur avec une petite mentalité.

A la lecture de ces attaques et contre-attaques, il reste évident que c’est un conflit qui est parti pour durer, à moins qu’une médiation n’intervienne pour mettre les différentes parties d’accord. Selon nos informations, Seydouba Soumah est un habitué des faits, il se serait fait des ennemis partout.

Le site Foot224.com a le soutien du site guineepanorama.com, dans ce bras de fer. A travers nos confrères, c’est toute la presse guinéenne qui est attaqué par cet ignare qui, apparemment, ne maîtrise rien du noble métier que nous pratiquons.

A suivre.

 

La rédaction

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus Populaire

Hausse du prix du carburant : 20 mille fg ajoutés au transport habituel pour certaines villes de l’intérieur du pays

24 heures seulement, après l'annonce officielle de l'augmentation du prix du carburant à la pompe à 11. 000fg, le transport de Conakry à l'intérieur...

RTG Boulbinet : des journalistes revendiquent leurs prises en charge et la relance de la télé

Recensés en 2014 et en 2018, ces journalistes et techniciens "stagiaires" de la RTG n'en peuvent plus de patienter, ils veulent intégrer maintenant la...

Conakry-Freetown : Faute d’augmentation du prix de transport, des chauffeurs boudent les clients

Le gouvernement guinéen a décidé de passer à la vitesse supérieure en procédant à l'augmentation du prix du carburant à la pompe à 11...

Société : un fils d’imam, homosexuel, recherché depuis 2018, refuse de faire signe de vie

La scène s'est produite le 11 Aout 2018 au quartier Kipé dans la communede Ratoma. Un couple d'homosexuels s'était donné rendez-vous dans un hôtel...

Recent Comments