Accueil A la une Démission du DirCab de Dansa : ce qui s'est réellement passé (sources)

Démission du DirCab de Dansa : ce qui s’est réellement passé (sources)

Dans la journée du vendredi 03 juin 2022, une lettre a circulé sur internet indiquant la démission du directeur de cabinet du président du Conseil National de la transition (CNT). Dans cette lettre, monsieur Mohamed Kouyaté a mentionné que Dansa Kourouma était agressif et désagréable avec ses collaborateurs. Il serait arrogant, violent voire irrespectueux vis-à-vis des autres, une situation d’ailleurs qui aurait poussé le directeur de cabinet à jeter l’éponge. 

Ce que nous savons. 

Après avoir lu cette lettre de démission, la rédaction du site guineepanorama.com a cherché à en savoir davantage. Nous n’avons pas eu besoin d’appeler monsieur Kouyaté, puisque sa version est connue, on s’est plutôt approché des proches du président du CNT qui connaissent bien ces deux et le fond du dossier. D’abord, le désormais ancien directeur de cabinet du président du CNT est un guinéen qui vivait en France et qui a décidé, depuis quelques années de rentrer au pays. Très proche de feu maitre Salif Kébé, ancien président de la CENI, Mohamed Kouyaté est aussi un « bon petit » de Kabinet Cissé, dernier président de la CENI. C’est d’ailleurs ce dernier, selon nos sources, qui a plaidé son cas auprès de Dansa quand celui-ci est devenu président du CNT.

Les faits

Le mardi 25 mai dernier marquait les 100 jours du Conseil national de la transition, sous la houlette de Dr Dansa Kourouma. A cette occasion, une série d’activité a été initiée par l’institution pour faire son bilan et annoncer ses perspectives. Il a été demandé à monsieur Kouyaté de produire et de faire imprimer des magazines pour mieux présenter la nouvelle institution et ses hommes.  Il aurait produit 600 exemplaires à raison de 200 mille franc par unité pour un total de 120 millions de franc guinéen décaissés par le CNT. Ce magazine qui, n’a malheureusement, pu être distribué, contenait, toujours, selon nos sources, assez de manquements. Tous les conseillers n’avaient pas leurs photos dans le magazine et il contenait des erreurs inadmissibles, malgré les corrections et les recommandations de Dansa, à la veille. Seulement 60 exemplaires avaient été distribués.

« Ce comportement a irrité le président du CNT qui n’a pas caché sa colère vis-à-vis de son directeur de cabinet. Il l’a convoqué à son bureau, en présence d’une secrétaire parlementaire pour lui remonter les bretelles. Quand on lui a demandé des explications, il n’a pas été à mesure de justifier son acte, Dansa a dit sa déception, en précisant qu’il n’était plus digne de sa confiance, c’est ce propos qui l’a choqué » nous a confié notre interlocuteur qui a préféré garder l’anonymat, parce que selon lui, Dansa Kourouma leur a interdit d’en parler. Poursuivant, il nous précise que la quantité imprimée n’a pas été exploitée, donc de l’argent gaspillé.

Après cette scène, Mohamed Kouyaté n’aurait pas supporter l’humiliation subie, il n’avait plus d’autres choix que de rendre le tablier.

« Il est parti pour insuffisance de résultat, surfacturation, il ne respectait même pas certains conseillers, il se croyait au dessus d’eux. Ceux ci se plaignaient tout le temps chez le président. Ce n’était donc pas surprenant que certains ne retrouvent pas leurs photos dans le magazine » témoigne notre informateur

Autre précision importante, dans sa lettre, Mohamed Kouyaté ne précise pas les raisons de la colère de Dansa. Ce détail avait toute sa place dans la lettre pour la compréhension des uns et des autres.

 

Luther/guineepanorama.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus Populaire

Sanctions de la CEDEAO : le gouvernement guinéen réagit enfin

Le jeudi 22 septembre 2022, les chefs d'Etat de la CEDEAO se sont réunis en session extraordinaire à New York aux Etats-Unis. Plusieurs sanctions...

Réaction du PM sur la sortie d’Embalo: « c’est à la fois triste et regrettable » (Aliou Bah)

La réaction du premier ministre M. Bernard Gomou suite aux propos du président M. Umaru Emballo, démontre qu’il aura des difficultés à conduire un...

Sommet CEDEAO à New York : les dirigeants africains décident de prendre des « sanctions « progressives » contre le CNRD

Selon l’Agence France Presse citée par plusieurs media, « les dirigeants des États ouest-africains réunis en sommet extraordinaire jeudi soir à New York ont décidé...

Recent Comments