Accueil A la une Guinée/Massacre de 2007 : la CGCP interpelle les autorités sur des évènements...

Guinée/Massacre de 2007 : la CGCP interpelle les autorités sur des évènements de Janvier et Février 

La Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale (CGPCI) ont animé une conférence de presse, ce vendredi, 21 janvier 2021, à la maison de la presse sise à Kipé. Au cour de la rencontre, ces défenseurs des droits humains, ont sollicité l’implication des autorités guinéennes pour aider à faire la lumière sur les douloureux événements perpétués en République de Guinée suite à la grève déclenchée le 10 Janvier 2007 par les centrales syndicales CNTG-USTG.

Tout d’abord, la Coalition Guinéenne pour la CPI a qualifié le bilan de ces tristes événements qui date d’il y’a 14 ans.
‹‹ Environ 186 morts, 1188 blessés graves, 940 arrestations et des détentions arbitraires suivis de tortures, de traitements cruels inhumains et dégradants et 28 cas de viols, sans oublier les destructions d’édifices publics et privés ››, ont-il rappelé.
Pour eux, malgré l’établissement d’une commission d’enquête constituée le 18 Mai 2007, pour identifier les principaux acteurs des violations des droits de l’Homme commises durant cette grève, aucune suite n’a été enregistrée sur le plan judiciaire face aux attentes des victimes.
C’est pourquoi, la CGCP a estimé qu’à l’image des victimes des massacres du 28 septembre 2009, sans oublier, entre autres, les victimes du Camp Boiro, de juillet 1985, les bacheliers de 2006, les victimes de Wanindara de 2018, celles de janvier 2007 méritent d’être soutenues et accompagnées sur le plan judiciaire, médical et social.
Cependant, la coalition guinéenne pour la cour pénale internationale, réitère son engagement à combattre toutes les formes de violations des droits de l’Homme commises en Guinée de 1958 à nos jours.
Plus loin, ils interpellent l’État afin qu’il : ‹‹ accorde à la Justice les ressources nécessaires afin d’examiner les cas graves de violations des droits de l’homme devant les juridictions guinéennes, mettre en place dans les meilleurs délais la commission Vérité-Justice-Réconciliation, accord une indemnité provisoire à toutes les victimes graves des droits de l’Homme ››, ont-ils souhaité.
Tamba Pierre LENO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus Populaire

Nécrologie : Monseigneur Felemou, l’évêque de Kankan n’est plus

Ce lundi 1er mars 2021, c'est avec une tristesse que les fidèles chrétiens ont appris la mort de l'évêque Emmanuel Felemou. C’est une grosse perte...

Publication de la liste des nominés : important communiqué du Comité d’organisation des MEDIAS AWARDS GUINÉE

COMMUNIQUE DU COMITE D'ORGANISATION  DES MEDIAS AWARDS GUINÉE  SUR LES NOMINES AUX MEDIAS AWARDS GUINÉE 2020  Le Comité d'organisation des MEDIAS AWARDS GUINÉE informe l'ensemble des postulants,...

Kouroussa : dix associations de jeunes participent à un concours d’entrepreneurs sociaux pour la paix en Guinée

Dans le cadre de la promotion de l'entrepreneuriat des jeunes et promouvoir la paix en Guinée, le projet FONIKÉ entrepreneurs sociaux pour la paix...

Électricité de Guinée (EDG) : les abonnés appelés à payer leurs factures (Direction générale )

COMMUNIQUE La Direction Générale de l’EDG SA porte à la connaissance de la population et de l’ensemble de sa clientèle que suite à l’annonce du...

Recent Comments