Accueil A la une Affaire du stade de Nongo : l'attitude de KPC ou de ses...

Affaire du stade de Nongo : l’attitude de KPC ou de ses proches est une provocation de trop (tribune)

En Guinée, s’il y’a une chose qui est sure, c’est que le guinéen est un loup pour l’autre, il est prêt à tout pour détruire, pour son seul intérêt.

Alors que nous pensions la page définitivement tournée, voila que certains veulent faire revivre un épisode triste que le football guinéen a connu il n’y a pas très longtemps (sous l’ère Alpha Condé). Tout un système avait décidé, à l’époque, de faire tomber un homme, le réduire à sa plus petite expression. Malgré toutes les manœuvres, les nombreux coups bas et autres formes d’humiliation, Antonio Souaré est resté debout. En homme sage, il a pris du recul, il se consacre désormais à ses affaires. Son silence et son humilité ne plaisent pas apparemment, les vieux démons refont surface, ils se signalent à nouveau.

L’article paru sur le site guineenews, le samedi 21 Mai, attestant que KPC est prêt à parachever le stade général Lansana Conté de Nongo est une insulte pour le groupe SAMGBM et pour l’ensemble du football guinéen. Il s’agit d’une provocation de trop qui ne peut passer sous silence.

Le contrat entre l’Etat guinéen la société du puissant homme d’affaire guinéen, Mamadou Antonio Souaré a été signé au vu et au su de tout le monde en 2017. A l’époque le stade de Nongo était dans un état lamentable. L’octroi de ce bijou par la Chine à la Guinée a eu lieu en 2012 et l’Etat a été incapable de le rendre opérationnel durant 7 ans. Qui ne se souvient pas de cette forêt qui avait poussé dans la cours réservé au parking ? C’était pratiquement un abris pour les serpents. Pis encore, une bonne partie de la toiture des tribunes avait été arrachée par une tornade, les toilettes au nombre de plus de 30, les plafonds, les vestiaires, la pelouse, bref le stade de Nongo était sur le point de s’affaisser sous l’indifférence totale de l’Etat et de tous.

SAMGBM a sauvé la face de notre pays

Grace à la convention signée entre l’Etat guinéen et le groupe SAMGBM, le stade a été entièrement rénové pour un montant de 54 milliards de francs guinéens pour une durée de 33 ans. Tous ceux qui ont la chance de visiter cet édifice de 50 mille places peuvent le témoigner, le stade de Nongo, dans son état actuel, n’a rien à envier aux différents stades du continent. C’est d’ailleurs cette qualité des travaux réalisés qui a poussé la FIFA à homologuer le stade général Lansana Conté de Nongo en 2021. Si aujourd’hui, la CAF relève quelques soucis, c’est tout à fait normal, il s’agit d’une infrastructure, elle a besoin d’être améliorée périodiquement.

Quand on parle de toilettes en mauvais état, je rigole juste et je me dis « est ce que ceux qui parlent ont vraiment visité ce stade ? On parle aussi de lampadaires dont la luminosité ne serait pas en bon point, au lieu de 1.200 lux, on serait à 600 lux, je dis « mais ou se trouve le problème ? » Les matchs joués par le HOROYA en ligue des champions ou par la Guinée en éliminatoire qui avaient lieu la nuit, ont été éclairé par quoi, des torches ? Soyons un peu sérieux, si la CAF veut plus de lumière, elle doit juste le faire savoir au gestionnaire du stade qui, à son tour, il prendra des dispositions, comme c’est déjà le cas, pour répondre au besoin. Et l’autre problème soulevé, l’un des plus marrants d’ailleurs, c’est le parking du stade. Les détracteurs disent qu’il y’a des serpents et assez d’herbes, la CAF demanderait même des dalettes pour couvrir ce grand espace. Avant de répondre à cette question, je rappelle juste que la plupart des concerts de musique urbaines ont lieu sur cet espace. Sur la vingtaine de spectacles qui a eu lieu la, je ne crois pas qu’un seul citoyen a été piqué par une insecte à plus forte raison un reptile. Mais puisque la CAF exige que l’espace soit aménagé selon ses normes, cela ne saurait être un souci pour le groupe SAMGBM qui, selon nos sources, fais de cela une de ses préoccupation majeures.

Les différents éléments cités plus haut, ne sont donc pas des facteurs pouvant justifier une quelconque délocalisation des matches de la Guinée. Ils ne justifient pas non plus cette sortie, qualifiée d’insulte de l’entourage de KPC. On a plutôt l’impression que certains ne rêvent que de ça, pensant faire mal à Antonio, quel dommage. La raison de ces multiples acharnements se trouve ailleurs et nous reviendrons la dessus prochainement. Pour l’heure, il faut juste retenir que la Sierra Léone a choisi le stade général Lansana Conté pour jouer ses matches pour les éliminatoire CAN 2023 en Cote d’Ivoire. Sinon, le stade Ebimpé de la Cote d’Ivoire avait été inauguré mais pas homologué par la FIFA à cause de certaines imperfections qui on été corrigées. Apparemment les africains sont fiers de notre stade mais pas nous les guinéens.

Si l’objectif n’est pas de nuire, pourquoi le ministre des sport n’approcherait pas les gérants du stade pour leur faire part de ses constats ? Pourquoi le CONOR qui est censé jouer un rôle d’impartialité entre les acteurs du football se prête t-il à certaines combine ? (nous reviendrons sur un certain nombre de choses pour éclairer les lanternes)

Au sujet de KPC et de son groupe GUICOPRES.

Il est quand même paradoxal qu’il soit vice-président du COCAN et en même temps exécutant du contrat de construction du village CAN, non loin de son petit stade « Petit Sory ». A ce titre, il y’a nettement un conflit d’intérêt. Comment est ce possible d’être à la fois arbitre et joueur ? Il n’est donc pas exclut que pour la construction des stades pour la CAN 2025 en Guinée, le groupe GUICOPRES du vice président du COCAN face partie des sociétés retenues, si ce n’est déjà fait. Et ça, tous les guinéens voient mais personne n’en parle. Mais ou était donc GUICOPRES lorsque SAMGBM signait sa convention avec l’Etat ? N’avait-il pas d’expertise dans le domaine à l’époque ?

Sinon, pour construire le centre YOROKOGUIA, Antonio n’a pas eu besoin de GUICOPRES, au contraire, il a été une inspiration pour le centre de Khorira et même le stade Petit Sory de Nongo.

Pour ceux qui pensent que le silence d’Antonio est une peur qu’il se détrompent, c’est juste un patriote, un grand homme qui refuse de baigner dans la combine. Rappelez vous, tout a été fait pour l’éloigner du football, mais il est toujours la et il sera toujours la.

Encourageons les bonnes œuvres.

Luther

Guineepanorama.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus Populaire

Sanctions de la CEDEAO : le gouvernement guinéen réagit enfin

Le jeudi 22 septembre 2022, les chefs d'Etat de la CEDEAO se sont réunis en session extraordinaire à New York aux Etats-Unis. Plusieurs sanctions...

Réaction du PM sur la sortie d’Embalo: « c’est à la fois triste et regrettable » (Aliou Bah)

La réaction du premier ministre M. Bernard Gomou suite aux propos du président M. Umaru Emballo, démontre qu’il aura des difficultés à conduire un...

Sommet CEDEAO à New York : les dirigeants africains décident de prendre des « sanctions « progressives » contre le CNRD

Selon l’Agence France Presse citée par plusieurs media, « les dirigeants des États ouest-africains réunis en sommet extraordinaire jeudi soir à New York ont décidé...

Recent Comments